Zentangle , Mandala , Zendala ...

Créer des motifs répétitifs pour se détendre et se relaxer.




Ces termes de Zentangle, Mandala et Zendala arrivent parfois sous nos yeux dans le milieu créatifs et nous n'en connaissons pas vraiment la nuance.


Pour en savoir plus, une belle rencontre sur les réseaux sociaux m'est venue en aide.

Eilis, une femme passionnée de ces méthodes et de Zendala en particulier m'a dévoilé tous ses secrets et partagé avec vous comment elle utilise cet outil créatif dans son quotidien.

Les photos illustrant ce blog sont le fruit de sa créativité et je la remercie grandement de ce partage.


Pas besoin d'un savoir-faire artistique, juste fonctionner à l'instinct.


« A l'école, j'en dessinais partout, même sur mes jeans ! ».

Depuis qu'elle a 17 ans, ces petits motifs font parti de son quotidien. Eilis m'explique qu'elle se projette dans les différentes formes qu'elle dessine ce qu'elle ressent sur l'instant. Sa réalisation se fait dans un total lâcher prise et elle n'a aucune idée de ce à quoi va ressembler le résultat final.


Le Zendala est une forme beaucoup plus libre que le Zentangle. Inspiré de ce dernier, le Zendala est un mandala sans obligation de format ou de motifs. Il s'agit juste de se laisser aller à ce qui émerge pour se faire du bien, se recentrer, s'apaiser.


Alors que le mandala classique invite à partir de son centre et à le faire évoluer de façon symétrique, le Zendala est plus intuitif et moins ritualisant que le Mandala.


La création intuitive permet de laisser libre cours à son imagination de façon plus fluide et de faire des prises de conscience lors de sa réalisation.

Eilis garde un petit papier à côté d'elle lorsqu'elle dessine et note les idées qui viennent à elle spontanément.



Et le Zentangle ?


Créée par Rick Roberts et Maria Thomas, le Zentangle®** est une méthode de relaxation qui répond à des caractéristiques plus techniques et normées que la communauté de Zentangleurs ne semble pas négliger. Il se pratique sur un carré de 9 cm de côté. On ne gomme pas et on travaille directement avec son feutre fin noir sur le papier. On peut ajouter des ombrages mais pas de couleurs.

On parlera alors de réalisations "inspirées du Zentangle".


« Ces moments de créativité invitent à faire preuve de patience, à prendre son temps, à se poser véritablement ».

Une méditation de pleine conscience


Eilis pratique le Zendala deux fois par jour : Le matin, pour s'apaiser et se centrer et être plus présente lors des activités de la journée et le soir pour se détendre, partageant parfois ce moment à coté de son mari devant la télé.


La pratique régulière d'une activité créative permet d'apprendre beaucoup sur soi et d'avoir accès à la partie inconsciente et sous-jacente de notre être.

Accueillir ses émotions est un point primordial et si Eilis n'est pas à l'aise avec ce qui émerge, elle reprend une page blanche pour se redonner un autre axe de possibilités créatives. Il est important d'être bienveillant avec soi-même et ne pas qualifier sans cesse son dessin de "beau" ou de "pas beau". Laisse venir ce qui vient et accepter l'erreur fait parti du processus.



Inspiration et matériel


Pour s'ouvrir au champ des possibles, aller voir ce que font les autres permet de trouver des idées inspirantes. Il ne faut pas hésiter à regarder des tutos ou autres réalisations sur Pinterest par exemple.


Pour le matériel, Eilis fabrique ses propres carnets format A4 ou A5 comprenant différents types de papier (papier à dessin Canson, papier aquarellable...), lui donnant ainsi la possibilité de travailler sur des supports différents selon son envie du moment .

Elle conseille de prendre des stylos à pointe fine type Isograph de Rotring ou un Staedler pigment liner contenant de l'encre de chine, résistant à l'eau. Les stylos contenant de l'encre de chine et résistant à l'eau permettent un meilleur rendu et le trait reste stable lors de la mise en couleur.

Les formes complexes peuvent être tracées au préalable au crayon de papier puis gommées.

Eilis commence par tracer des traits avec les pointes les plus fines (0.05) puis grossit le trait au fur et à mesure de l'avancement.

L'ajout de couleurs, à l'aquarelle par exemple, peut se faire en fin de réalisation ou avant en créant un fond de manière aléatoire.



Les livres "Coup de Coeur" d'Eilis


Concerto pour main gauche de Yann Damezin

Ce livre invite à un voyage au coeur de la psyché du pianiste Paul Wittgensteim, amputé du bras droit durant la guerre. L'histoire est écrite sous forme de BD et entièrement illustrée façon "Zentangle".


Magasin Zinzin de Frédéric Clément

Un voyage dans l'imaginaire où tout le monde peut y glaner un peu de magie, de rêve et d'enfance. Les illustrations sont magnifiques !


Le jour où de Beka/ Marko

Une série de 5 albums sur l'histoire de Clémentine, une jeune femme à la recherche de réponses à ses doutes existentiels. Une livre philosophique, à lire et à relire sans modération !








137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout